HOMMAGE DU réalisateur Boubacar Sidibé à Feu Abdramane Somé Directeur Photo

N’attendons plus la mort des gens pour reconnaitre leurs mérites

Reconnaissance du réalisateur Boubacar Sidibé à Feu Abdramane Somé Directeur Photo

 

En 1980,  comme moi, Abdramane Somé a été recruté par le centre national du cinéma CNPC pour rehausser le niveau du cinéma malien. En 1983, comme moi, il a été désigné pour le projet de la télévision nationale. Après notre formation à Tripoli, comme moi, il participa au démarrage de la télévision nationale au poste de caméraman. Pendant 17 ans, avec sa caméra, il a filmé les activités politiques, économiques, sportives et socioculturelles du Mali pour l’ORTM. Je l’appelais donc cousin car nous étions sur les mêmes décisions administratives et nous faisions le même travail.

 

En 1999, il accepta ma proposition de faire les images de mon premier film intitulé le pacte social en ces termes : Cousin, il n’y a pratiquement pas de films maliens à notre télévision, je respecte ton choix d’être réalisateur, tu as et tu auras toujours mon aide. C’est avec cet esprit qu’il m’aida à faire les images des films ci-dessous :

 

1999 : Le pacte social   court métrage de fiction de 13 minutes)

2000 : N’tronkelen   court métrage de fiction de 26 minutes

2001 : Sanoudiè   court métrage de fiction de 26 minutes

2002- Les aventures de Séko  (Série Télévisée 5 épisodes de 26 minutes)

2003 : La lutte contre les pauvres  court métrage de fiction de 26 minutes

2003 : Bajènè  (Sitcom 20 épisodes de 20 minutes)

2004- DOU Première Saison (Série Télévisée 15 épisodes de 26 minutes)

2006-: DOU  Deuxième Saison (Série Télévisée 30 épisodes de X 26 minutes)

2007-: le fou du village (téléfilm de 50 minutes)

2010-Les Rois de Ségou  1ere Saison (Série Télévisée 21 épisodes de X 26 minutes)

 

Un travailleur de l’ombre jamais décoré qui a fait plan par plan et scène après scène tous ces films pour le bonheur du public malien et international qui savoure ces œuvres sur plusieurs supports (télévision, internet, téléphones, tablettes etc.)

 

En 2011, Il m’avoua, nous croyons tous en cette deuxième chaine de télévision, il faut que ça démarre bien. Je me donne à fond et je suis resté trop longtemps debout dans la fraicheur des studios de la TM2 pour la formation des stagiaires, j’ai mal au dos.

 

Il enchaina, après le succès de la première série historique sur Ségou, nous n’avons plus le droit de décevoir. Malgré sa maladie, il commença le tournage de la saison 2 des Rois de Ségou. (Série Télévisée 20 épisodes de X 26 minutes).

 

Après 20 jours de tournage à Tienfala, il ne pouvait plus tenir, il fut hospitalisé à la clinique Pasteur. L’équipe continua le tournage à Ségou. Il téléphonait souvent aux membres de l’équipe pour voir si tout allait bien. Après l’intervention chirurgicale et le début de la rééducation, alors qu’il s’apprêtait à nous rejoindre à Ségou pour terminer le film avec nous, sa maladie rechuta et l’équipe fut frappée par la triste nouvelle de sa mort le dernier jour de tournage.

 

Il a aussi fait des images pour beaucoup d’autres réalisateurs comme : Souleymane Cissé, Cheick Oumar Sissoko, Fatoumata Coulibaly, Sidy Diabaté, Feu Djibril Kouyaté, feu Adama Drabo, Salif Traoré, etc.

 

Témoin du travail qu’il a fait pour montrer au public les richesses du patrimoine culturel malien et africain, je lui décerne ce témoignage de satisfaction à titre posthume pour services rendus à la Nation pour la défense de notre bien le plus précieux : notre culture.

Dors en paix cousin, mon grand Maestro.

 

Boubacar Sidibé  Scénariste/ Réalisateur

Administrateur des Arts et de la culture.